ban  
  Accueil   Accueil  | Contact   Contact  
 
Présentation des filières
 
   
 
Filière PCSI / PSI-PSI*
 
   
 
Filière PTSI / PT*
 
   
 
Suivi des anciens élèves
 
 
Veuillez saisir le code de votre lycée donné lors de notre dernière rencontre

Code de votre lycée

 
 
Citations de témoignage
 
 

La différence avec la terminale est flagrante mais il suffit de trouver son rythme.


En 2017, Lucas PIEDFER de la filière Image manquante a intégré SIGMA Clermont-Ferrand (ex IFMA) (B).
 
 
Fiches d'anciens étudiants
 
 
Classement des grandes écoles
selon létudiant.fr


Vous êtes un ancien étudiant de CPGE du lycée Loritz et vous souhaitez donner votre témoignage, veuillez me le faire savoir.
Merci
 
 
Téléchargement des fiches
 
 
Top 10

Puce Clémentine DUBREUCQ Image manquante 1217
Puce Formulaire de demande d'inscription 5/2 913
Puce Procédure d'admission 5/2 813
Puce Maxime MILLOT Image manquante 610
Puce Josselin PANNIER Image manquante 519
Puce Guillaume LANGLOIS Image manquante 466
Puce Annie PUCHOT Image manquante 441
Puce Kevin FROBERGER Image manquante 435
Puce Lola MASSON Image manquante 407
Puce Convention CPGE UL 387

Afficher les fichiers

liste exhaustive
 
 
Stats du site
 
 
En ce moment:
0 membre
1 visiteur
3 visites aujourd’hui

Record visites :
31/08/15 : 261 visites

104 267 visiteurs
depuis le 19/11/2012
 
 
Documents administratifs
 
   
 
Bruno MALON
 
  Image manquante

En 2018, Bruno MALON a intégré Grenoble INP - ESISAR (C).

Image manquante
Image manquante Bruno MALON est un ancien étudiant de PTSI du lycée Henri Loritz à Nancy.

Extrait de son propos dans sa fiche

Il vaut mieux privilégier un travail régulier et savoir se reposer.


Présentation

Je m'appelle Malon Bruno, j'ai 20 ans, je viens de Toul et je viens d’intégrer Grenoble INP - Esisar.

Je viens du lycée Louis Majorelle de Toul. J'ai choisi la filière S-Si car elle semblait correspondre à mes attentes. L'ambiance de classe en première et terminal était superbe et j'avais de très bons résultats sans réel effort. J'ai fait spé-maths et option théâtre pour finalement obtenir mon bac avec mention très bien.



Parcours scolaire avant la prépa

Avant d'y entrer, je voyais la prépa comme une épreuve très difficile, mais aussi très valorisante. J'y suis donc aller pour me confronter à ce challenge et gagner de l'expérience. J'ai choisi la PTSI du lycée Loritz non seulement pour sa proximité, mon intérêt pour les sciences de l'ingénieur mais aussi car plusieurs de mes camarades de lycée y allaient.



Mes années prépa au lycée Loritz

En prépa, la charge de travail est très conséquente, il m'a fallu faire des efforts voire même des sacrifices pour arriver aux objectifs. J'avais cette impression qu'il était impossible de tout bien faire, ce qui poussait à négliger certaines matières.

Les khôlles étaient pour moi les passages les plus difficiles de chaque semaine. Au final, elles ne duraient qu'une heure et étaient la plupart du temps bénéfiques. Comme tout le reste, on a fini par s'y habituer, et elles sont rentré dans nos habitudes.

Mes professeurs étaient compétents et surtout là pour nous aider (les khôlleurs un peu moins). L'ambiance de classe était bonne, agréable pour travailler et s'aider entre nous, malgré peut-être l'attitude néfaste de certains camarades envers d'autres.

L'internat est très pratique pour rester dans l'ambiance de travail, mais il est surtout très délabré. Comme les kholles, on s'habitue vite aux trous dans les murs, aux douches froides, à la cantine, aux bruits des camions poubelles et du personnel le matin ... A part ça l'ambiance est bonne, des fois un peu agitées.

Enfin, durant ces deux années j'ai personnellement été témoin de crises. Je suis moi-même passé par des moments un peu plus difficiles. Je reste persuadé que le travail peut rendre fou, il vaut mieux dans ce cas privilégier un travail régulier et savoir se reposer. Il est toujours possible de sortir un soir pour se détendre.



Mon parcours après la prépa

Je suis entré en prépa sans réel objectif. J'ai rapidement visé les Arts et Métiers pour leur prestige et leur accessibilité en filière PT. J'ai tenté ma chance, je n'y suis pas arrivé mais je suis quand même très content d'avoir intégré Grenoble INP - Esisar. Je pense que la prépa m'a apporté une certaine rigueur pour pouvoir surmonter les difficultés. Une expérience à vivre pour ceux qui ont la volonté de se battre.


 
 
 
 
 

Retour Page principale Accueil

 
Espace membre