ban  
  Accueil   Accueil  | Contact   Contact  
 
Présentation des filières
 
   
 
Filière PCSI / PSI-PSI*
 
   
 
Filière PTSI / PT*
 
   
 
Suivi des anciens élèves
 
 
Veuillez saisir le code de votre lycée donné lors de notre dernière rencontre

Code de votre lycée

 
 
Citations de témoignage
 
 

Les classes préparatoires me paraissaient obscures mais mon frère qui venait d'y entrer a pu tout m'expliquer et briser les mythes qui en sortaient


En 2012, Julien LANGLOIS de la filière Image manquante a intégré École centrale - Nantes (A).
 
 
Fiches d'anciens étudiants
 
 
Classement des grandes écoles
selon létudiant.fr


Vous êtes un ancien étudiant de CPGE du lycée Loritz et vous souhaitez donner votre témoignage, veuillez me le faire savoir.
Merci
 
 
Téléchargement des fiches
 
 
Top 10

Puce Clémentine DUBREUCQ Image manquante 972
Puce Maxime MILLOT Image manquante 499
Puce Josselin PANNIER Image manquante 409
Puce Guillaume LANGLOIS Image manquante 384
Puce Annie PUCHOT Image manquante 347
Puce Kevin FROBERGER Image manquante 340
Puce Lola MASSON Image manquante 324
Puce Romain BOURDETTE Image manquante 271
Puce Christopher VAUTRIN Image manquante 269
Puce Maud GEIGER Image manquante 268

Afficher les fichiers

liste exhaustive
 
 
Stats du site
 
 
En ce moment:
0 membre
1 visiteur
5 visites aujourd’hui

Record visites :
31/08/15 : 261 visites

64 325 visiteurs
depuis le 19/11/2012
 
 
Documents administratifs
 
   
 
C'est quoi la prépa ?
 
 
 
 
Pourquoi faire sa CPGE à Loritz ?
 
 
Les CPGE : formation performante et débouchés attrayants
  • Les classes préparatoires scientifiques donnent accès à toute la palette des métiers liés aux sciences : ingénierie, recherche, enseignement, etc... Les étudiants ayant reçu une solide formation scientifique sont également très appréciés dans d'autres secteurs d'activité (conseil, finance, ...). De manière générale, ils sont appelés à occuper des postes de cadres de haut niveau.

  • L'enseignement en classes préparatoires est assuré par des professeurs agrégés qui suivent une ou deux classes au cours de l'année. Appuyé par un contrôle continu des connaissances (devoirs écrits et oraux hebdomadaires), ce mode de fonctionnement permet de mettre très rapidement en place un suivi individuel des étudiants.

  • De nombreux étudiants choisissent cette voie pour ne pas se fermer de portes et acquérir des méthodes de travail efficaces en bénéficiant d'un encadrement de qualité. La charge de travail demandée aux étudiants est certes relativement importante sans pour autant être insurmontable loin de là, mais permet d'atteindre un niveau scientifique reconnu sur le marché du travail.

  • De plus, les études y sont totalement gratuites et l'accès des boursiers à ces filières d'excellence est de plus en plus encouragé.

Les prépas à taille humaine : des CPGE de qualité, plus proches des étudiants.
  • De nombreuses classes préparatoires ont été créées dans les villes de taille moyenne afin d'assurer à leurs étudiants le même accès à ces formations supérieures que dans les très grandes villes.

  • L'avantage des prépas de province, comme celle du lycée Loritz c'est d'avoir des effectifs qui permettent un enseignement de qualité ce qui est, un point fort en matière de réussite de nos élèves comparé à d'autres lycées qui peuvent avoir des classes surchargées.
    De plus, les travaux dirigés, les travaux pratiques ainsi que les cours de langues vivantes sont assurés par demi-classes. Ceci permet un suivi bien plus personnalisé : les plus faibles seront davantage soutenus et conseillés, les meilleurs se verront proposer une préparation spécifique à l'école visée. De cette petite structure, la convivialité et l'entraide prévalent sur la concurrence interne et permettent une plus grande efficacité (prouvée par les résultats) sans stress. Les élèves, quel que soit leur potentiel, peuvent ainsi tirer le meilleur profit d'une formation de haut niveau.

  • Ils ont même écrit un livre sur le sujet : Article de presse
  • Elitistes, injustes, ruineuses, maltraitantes, les classes préparatoires (CPGE) ont tellement mauvaise presse qu'elles ont pu craindre pour leur avenir. Dans un ouvrage décapant sur "Les bons élèves", Yves Dutercq et Carole Daverne vont y voir de plus près. Dans un passionnant renversement de perspective, ils enquêtent sur la fabrique des bons élèves. Ils regardent de près la pédagogie mise en oeuvre en CPGE et ses résultats. Les auteurs font exploser les stéréotypes et se demandent pourquoi seuls les enfants des milieux favorisés auraient droit à un véritable accompagnement scolaire...

Choisir une Prépa Prestigieuse ?
  • Vous êtes attiré par les "grosses" prépas, dans des filières et des lycées renommés ? Mais alors attendez-vous à des classes très remplies et à une pression forte pour pousser les meilleurs élèves vers les écoles les plus réputées. Et tant pis si des élèves un peu plus faibles n'arrivent pas à suivre... et sont parfois incités à quitter la filière (il ne faudrait pas qu'ils nuisent aux statistiques du lycée).

  • De plus, la filière MPSI est renommée, mais elle ne convient pas à tous, et a des taux d'échec élevés.

  • Il est psychologiquement plus valorisant de ne pas être perdu, plutôt que d'être dans les derniers d'une classe prestigieuse, avec le risque de se voir refuser le passage en classe supérieure, d'abandonner en cours d'année en se démoralisant, ou d'obtenir une "toute petite" école à l'arrivée.

  • Au lycée Loritz, nos élèves ne sont pas que des excellents élèves regroupés. Mais nos résultats dépassent ceux de nombreuses classes étoilées.

Pour comparer
  • Un article du journal " le nouvel observateur " sur les universités
  • Un article du journal internet " le café pédagogique " sur les CPGE
 
 
 
 
 

Retour Page principale Accueil

 
Espace membre